Les risques liés au choix d'un prestataire pour la création de son site web

Découvrez les risques liés au choix d'un prestataire pour la création de son site web et comment bien choisir son prestataire.

Le choix du prestataire revêt une importance capitale dans la mesure où c’est le principal  facteur de réussite ou d’échec de votre projet. Les plus aventureux choisiront de travailler  avec des freelances avec le risque d’une pensée en silo (le prestataire ne sera pas capable de  raisonner au-delà de sa sphère de compétence) et il faudra additionner les compétences.  Sans stratégie raisonnée ni compétences, pour gérer un projet digital, chez le porteur de  projet, c’est l’échec qui guette à moyen terme. Les autres se laisseront guider par une  agence qui aura une vision un peu plus globale des éléments et des ressources dédiées. Enfin, certains succomberont à la sirène des prix bas ou même de la gratuité de certains  prestataires, pour finalement en payer le prix (très) fort plus tard.  

La sirène des prix bas  

L’étudiant en informatique ou ingénierie/le stagiaire 

Un de vos amis vous le confie, son fils est en étude d’ingénierie et il serait, selon ses dires, capable de réaliser pour vous votre site internet pour une bouchée de pain. Une aubaine qui  arrive à point nommé. Pourquoi s’en priver ? À ce tarif, c’est presque gratuit !  

Ceux qui choisissent cette voie oublient que « la magie à un prix ». Le tarif réel que vous allez  payer est en réalité constitué du prix du larron qui va vous concevoir votre solution de  vitrine et du prix de la renonciation à une meilleure solution que vous n’aurez pas acheté à la  place. C’est assez rare que le stagiaire ou l’étudiant informatique connaisse la meilleure  solution, car celle-ci nécessite une expérience de plusieurs années et un certain recul sur la  pratique professionnelle. On voit souvent l’exemple des étudiants qui vont conseiller des  choix de technologie calqués sur une technologie qu’ils ont eu l’occasion de travailler pour  des entreprises d’un autre calibre, lors d’un stage ou d’une césure. Les besoins n’étant pas  les mêmes, les coûts finissent tôt ou tard par exploser. Selon la technologie employée, le  temps de réalisation d’une même fonctionnalité peut être multiplié par 4.  

Astuce : Sauf si vous êtes sûrs des compétences de la personne et que vous pouvez le faire  encadrer par quelqu’un, ne prenez pas de stagiaire pour réaliser un élément aussi  stratégique que votre site marketing. 

Le bon copain qui veut aider  

Le bon samaritain qui bidouille sur son ordinateur le dimanche et qui veut vous filer un coup  de main alors que ce n’est pas son métier. Il vous promet de réaliser votre site web sur son  temps libre (les soirs et les week-ends) afin de vous aider à prospérer. Comme dans toute  situation, il existe des cas où le besoin correspond exactement à ce type d’offre de service.  

En pratique, cette situation possède les mêmes caractéristiques que celle de l’étudiant ou du  stagiaire. Problématique identique pour l’employé qui veut réaliser un site web sans  connaissance. La personne n’a pas suffisamment de recul pour vous apporter la hauteur de  vue nécessaire à la prise d’une bonne décision :  

- Notamment sur le choix des solutions techniques (quoi prendre dans la profusion  d’offres) ; 

- Sur l’identité visuelle en prenant en compte le profil de votre cible ; 

Astuce : À part si les résultats vous importent peu, ce dont je doute, déclinez la proposition  poliment. Quelques entreprises tombent dans le piège. En définitive, elles perdent du  temps. Ce qui fait qu’un site vitrine fonctionne, c’est une stratégie claire et une exécution  rigoureuse et méthodique dans le temps par des personnes compétentes. 

Le salarié/dirigeant qui veut apprendre 

Le web est un terreau fertile pour les autodidactes. C’est vrai. Pour autant, ça ne signifie pas  que la décision de faire soi-même son site web est une bonne idée. Quand on choisit de se former dans un domaine, on investit du temps et de l’argent dans l’espoir d’un gain futur  probable supérieur à l’investissement. À ce titre, on renonce à produire ce qu’on sait bien  faire pour investir un domaine qu’on ne maîtrise pas, il y a donc une perte de valeur ajoutée.  Pour être capable d’être autonome et productif en programmation, sans être bloqué régulièrement par des détails techniques, il faut compter à minima une bonne année de  pratique. Dites-vous que c’est la même chose pour les autres aspects d’un site à savoir  l’identité visuelle, la rédaction et le marketing.  

En effet, un site marketing c’est plus qu’un ensemble de code source. C’est une réflexion  stratégique sur votre business, un point de vue marketing avec des choix précis, une identité  visuelle et une rédaction des pages qui reflètent ces orientations, une construction  technique du site qui favorise la bonne maintenabilité et l’évolutivité dans le temps : une  personne seule et sans compétence initiale n’a aucune chance de livrer quelque chose qui  remplisse ces conditions dans un délai satisfaisant. 

Astuce : Si c’est votre/son premier site et que la personne qui souhaite apprendre ces  compétences n’est pas formée ou encadrée, il vaut mieux passer la main. Pragmatique. La  solution que nous avons trouvée pour permettre aux dirigeants et salariés désireux  d’ajouter/modifier/supprimer tout type de contenu de leur site, c’est de les former à  l’utilisation de notre solution de création de sites. Ainsi, ils peuvent être autonomes en  2 jours de formation pour effectuer les modifications de leur site, sur la base d’une identité  visuelle préexistante. 

Les freelances 

Le développeur offshore (ukrainien, russe, polonais, malgache…) 

Attirés par des coûts résolument bas, vous êtes bouche bée devant la différence de prix  affiché entre l’agence française qui vous propose de faire votre site pour 5000 € et le  prestataire roumain qui vous a devisé votre site pour 1500 €. Si cette différence de prix vous  semble attirante, c’est que vous n’avez pas pris en compte un certain nombre de facteurs  qui rendent l’opération bien moins intéressante. Le prestataire offshore, qu’il soit une  agence ou un entrepreneur individuel, ne pourra jamais vous proposer les mêmes garanties  de qualité du site que l’entrepreneur français. Par ailleurs, en cas de litige (ils ne sont pas si  rares en ce domaine), allez-vous déposer plainte à la gendarmerie pour récupérer votre  argent perdu ? 

Les exemples sont légion de projets « offshore » qui ne marchent pas. Néanmoins, il existe  des cas de réussite. On en entend plus souvent parler, car notre cerveau a tendance à créer  une loi générale à partir d’exemples de réussite. On appelle cela le biais du survivant. Notez  

que la réussite de ce genre de projet est due à une gestion de projets très efficace couplée à  des contrats bien ficelés.  

Un prestataire qui est tellement technique qu’on ne le comprend pas 

Ça ne veut pas dire qu’il est mauvais, ça ne signifie pas qu’il soit bon. L’incapacité d’un  prestataire à envisager les besoins de son client à travers son prisme business peut être une  cause d’échecs. Autrement dit, si votre prestataire n’est pas capable de se mettre à votre  place de dirigeant pour comprendre vos enjeux, la mission que vous lui confiez risque d’être  un échec. 

« Pourquoi ? » me direz-vous. Un prestataire qui vous abreuve de mots techniques, de son  jargon de spécialiste, vous noie : il finira par vous empêcher de voir clair. Il renforce le  décalage entre vos besoins d’entreprises (optimiser vos revenus avec les coûts les plus bas  possibles) et son besoin à lui d’apparaître comme un expert.  

Le bon prestataire est celui qui, en plus de son niveau technique, est capable de comprendre  votre business et de vous expliquer en des termes simples ce qu’il a fait, fait et fera et en  quoi cela sera contributif de la génération de revenus et/ou de la diminution des coûts. 

Solution : Demander à votre prestataire de vous expliquer les choses et concepts comme s’il  parlait à un adolescent de 14 ans. Cela vous simplifiera la vie et il n’y a aucun mal à cela.  

Chez FactoryUp, la clarté est l’une de nos valeurs cardinales. Aussi, nous ne  chercherons pas à vous expliquer le fonctionnement du protocole TLS/SSL, car votre temps  est mieux employé à créer de la valeur pour vos propres clients. Notre mission est de vous  permettre d’augmenter vos revenus et de diminuer les coûts de gestion de votre site web, et  pour réussir sur ces deux dimensions il n’y a que les solutions simples.  

Les agences 

Ce qui caractérise les agences de toutes sortes (publicité, relations publiques,  communication, marketing, web marketing, digitales, etc.), c’est le prisme à travers lequel  elle voit la mission qui leur est confiée. 

Ainsi, une agence de publicité/communication/relation publique aura une exigence très  forte sur l’apparence du site qui peut se faire au détriment de la conversion. Le beau n’étant  pas forcément efficace d’un point de vue marketing. Ce qui importe, c’est ce que voit le  client final. On raisonne en termes d’expérience de marque. Également, la qualité du code peut ne pas toujours être au rendez-vous.  

Une agence de marketing/web marketing/digitale portera son attention sur la nécessité de  convertir et d’optimiser les étapes menant le prospect vers sa conversion en client. 

Une agence de développeurs aura un prisme technique fort et portera son attention sur la  qualité du code et, dans une moindre mesure, sa maintenabilité.  

Conscientes de ces problèmes, lorsqu’elles atteignent une certaine taille ces agences vont se  tourner vers la mise en place d’offres pour diminuer les faiblesses inhérentes à leur prisme  de vue. Ainsi, on voit les agences de publicités/communication/relation publiques se doter  de trafic manager et d’experts du web marketing. Les agences de marketing/web marketing/digitale se doter de concepteur-rédacteur et de développeurs et les agences de  développeurs enrichir les équipes avec des profils UI/UX.  

Astuce : Chez FactoryUp, sur les sites vitrine, nous regardons les problèmes de nos  clients à travers les yeux du dirigeant et de la personne en charge du marketing. Ce qui nous  importe, c’est de trouver des manières concrètes de générer des revenus et de diminuer la charge du coût de la gestion du site, ça passe sur le court et moyen-terme par l’optimisation  des étapes du chemin de conversion et à long terme par la construction d’une expérience de  marque. Comme nous ne codons pas, nous configurons une solution pour nos clients, la  qualité du code n’est pas une problématique.  


15/3/21
Par
Philippe de MANGOU
15/3/21
Par
Philippe de MANGOU
15/3/21
Par
Philippe de MANGOU
Newsletter : 1 astuce par semaine dans votre boite aux lettres
Construisez votre plan d'actions grâce à notre équipe d'experts industriels.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions d'Utilisation